© 2019 by AHSMC.  |  Terms of Use  |   Privacy Policy

Nos projet à financer

Construction d'un collège à Tamatave : 

Un projet de grande ampleur de construction d’un complexe scolaire de 36 classes devant permettre l’accueil et la scolarisation de 1500 enfants a été lancé en 2016.

L'ensemble accueille maintenant 800 élèves et en accueillera presque 1500 fin 2019. 

 

Mais la demande locale est telle que les sœurs nous demandent de construire, sur 2 ans et demi, un nouveau bâtiment sur 3 niveaux, qui peut-être découpé en 2 ou 3 lots.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Projet d'extension de l'école de Tuléar :

L'école actuelle accueille déjà 3000 élèves. La demande est très forte, les sœurs nous demandent donc d'agrandir un bâtiment existant en construisant un étage supplémentaire, pour créer 4 classes. 

 

C'est un projet très important, puisqu'il permettrait d'accueillir 240 élèves supplémentaires soit 60 élèves par classe.

Ecole actuelle

Projet d'extension 

Projets en cours de financement en 2019 : 

  • Antsirabe 2019 : Lycée DEVELOP'ONTS

  • Antsirabe 2019 : Extension Collège SOL'6

  • Fotadrevo 2019 : Cantine SOL'6

  • Madiorano 2019 : Toilettes DELABIE

  • Madiorano 2019 : Centre de vacances SOL'6

  • Tamatave 2019 : Récupération d'eau DELABIE

  • Tamatave 2019 : Route lycée

  • Tamatave 2019 : Extension Lycée SOL'6

Projets à financer en 2020 - Madagascar : 

  • Antsirabe 2020 : Lycée (suite et fin)

  • Benenitra 2020 : Equipement dispensaire

  • Benenitra 2020 : Equipement collège MAGIS

  • Fotadrevo 2020 : Cantine (suite et fin)

  • Tananarive 2020 : Equipement école de la rue

  • Tuléar 2020 : Extension Lycée

  • Tuléar 2020 : Cantine Centre pour handicapésTuléar 2020 : Ouverture d'une école de la rue

Projets récurrents : 

L’aide alimentaire : L'objectif du projet est de venir en aide aux plus pauvres (personnes isolées, malades, âgées) en leur fournissant une aide alimentaire, des médicaments et des couvertures.

Le soutien aux dispensaires : Dans tous les villages de brousse de cette région où les Sœurs de la congrégation enseignante EJPR sont venues ouvrir des écoles, les carences criantes dans le domaine médical et sanitaire les ont à chaque fois amenées à ouvrir un dispensaire en annexe de l’école pour assurer des soins de base aux enfants malades et par extension à leurs familles et à toute la population alentour.

Le parrainage de groupe :  Dans les villages ou les quartiers les plus pauvres ce sont toutes les familles qui sont dans l'incapacité de financer la scolarisation de leurs enfants. Nous mettons alors en place des parrainages de groupes de 100 à 200 enfants qui consistent à réduire le coût de scolarisation des enfants d'une école en payant des salaires d'instituteurs, la cantine ou une partie forfaitaire des frais de scolarisation.  C'est le cas actuellement pour l'école de Mahaboboka, l'école de la rue de Tananarive, l'école Saint Paul de Chartres de Madiorano et la future école de la rue de Tuléar.

L’accès à l’éducation : L’école publique en place est dans un état de total abandon. L’école primaire des sœurs, réclamée par la population, est le seul espoir de scolarisation des enfants du village. La population est trop pauvre pour payer l’écolage et le nombre d’enfants à soutenir (plus de 200) est trop important pour que l’AHSMC puisse leur verser les parrainages habituels. La solution choisie ici est donc de réduire le coût de l’écolage en payant les salaires des instituteurs, à hauteur de 2 100 € annuel, ce qui réduit la charge des parents de près de 54%.